Principales raisons de rejet d’une demande de visa Schengen
Publié le: 12 décembre 2020

Malheureusement, toutes les demandes de visa Schengen ne sont pas acceptées. Si vous avez suivi toute la procédure de demande et que votre visa Schengen est refusé, ou si vous redoutez simplement un refus de votre demande de visa Schengen, vous souhaitez peut-être vous renseigner sur les raisons possibles de rejet d’un visa Schengen. Poursuivez votre lecture afin de savoir comment éviter un refus de visa Schengen et la marche à suivre si vous recevez une lettre de refus de visa Schengen. Et si vous avez déjà reçu un tampon de rejet sur votre demande, nulle inquiétude ! Cet article vous explique comment contester la décision en vous expliquant le délai de traitement d’un appel de visa Schengen et tous les autres aspects de la procédure d’appel.

Raisons de rejet d’un visa Schengen

Connaître les raisons typiques du rejet d’un visa Schengen avant d’en faire la demande peut vous aider à éviter de commettre les mêmes erreurs lors de votre demande. Voici certaines des principales raisons pour lesquelles les gens se voient refuser un visa Schengen :

Raisons de sécurité pour le rejet d’un visa Schengen

  • Votre demande de visa Schengen sera rejetée si les autorités estiment que vous présentez le moindre risque pour la sécurité.
  • Dans ce contexte, un risque pour la sécurité est une personne qui représente une menace potentielle pour les personnes ou biens d’un État Schengen.  
  • Votre nom et vos informations seront vérifiés dans une base de données de sécurité afin de déterminer si vous avez des antécédents criminels. Si vous avez déjà été condamné pour un crime, même s’il a eu lieu en dehors de l’espace Schengen, votre demande de visa Schengen peut être compromise.
  • Au cours de votre entretien de visa Schengen, on vous demandera peut-être si vous avez déjà été membre d’une organisation terroriste. Si vous avez des antécédents d’implication dans un groupe terroriste ou d’activités politiques violentes, il est conseillé de répondre honnêtement, en sachant qu’un mensonge dans votre demande est un motif de rejet.
  • Enfin, toute implication (ou suspicion d’implication) dans une activité terroriste est susceptible d’entraîner le rejet de la demande.

Raisons financières pour le rejet d’un visa Schengen

  • Votre visa Schengen sera refusé si les autorités estiment que vous êtes dans l’impossibilité d’assumer vos frais de voyage et de séjour dans l’espace Schengen.
  • Pour que votre demande de visa soit acceptée, vous devez démontrer que vous pouvez vous permettre de payer vos repas, votre hébergement, votre transport et tous les autres frais associés à votre voyage.
  • Les demandeurs de visa Schengen doivent donc fournir des informations financières dans leur demande sous la forme de fiches de paie mensuelles, de relevés bancaires, de contrats de location et d’autres documents/supports qui prouvent le montant de votre salaire et de votre épargne.
  • La somme dont vous aurez besoin pour votre voyage sera déterminée en partie par le coût de la vie dans le pays de destination. En général, les consulats calculent un taux de dépenses quotidiennes spécifique au pays, qu’ils s’attendent à ce que vous puissiez payer.
  • Par exemple, la France est plus chère que l’Estonie. Il est donc probable que vous deviez disposer de davantage de fonds si vous vous rendez en France que si vous vous rendez en Estonie.
  • Les autorités évalueront également les frais de subsistance prévus en fonction de vos réponses aux questions essentielles de la demande, telles que l’endroit où vous séjournerez et les activités prévues dans l’espace Schengen. Par exemple, si vous déclarez avoir l’intention de séjourner chez un ami pendant toute la durée de votre séjour dans l’espace Schengen, vous aurez probablement besoin de moins d’argent que si vous prévoyez de passer toutes les nuits à l’hôtel.
  • De même, les personnes qui voyagent à des fins touristiques devront probablement disposer de davantage fonds que celles qui voyagent pour raisons professionnelles.
  • S’il est estimé que vous n’avez pas assez d’argent pour le type de voyage envisagé, votre demande de visa sera probablement rejetée.

Preuve insuffisante de sortie de l’espace Schengen

  • Votre visa Schengen sera refusé si les autorités estiment que vous allez dépasser la durée de validité de votre visa (c’est-à-dire rester dans l’espace Schengen au-delà de la durée de validité de votre visa).
  • Pour que votre demande de visa soit acceptée, vous devez fournir une preuve suffisante que vous allez quitter l’espace Schengen avant l’expiration de votre visa.
  • L’une des principales façons d’apporter cette preuve dans votre demande est d’indiquer clairement que vous avez des raisons importantes de regagner votre pays d’origine.
  • Une famille (en particulier un conjoint et des enfants), la propriété d’un bien immobilier et un emploi stable/important en dehors de l’espace Schengen sont considérés comme des preuves solides de sortie de l’espace ; collectivement, ils constituent une preuve solide de retour.
  • Les demandeurs qui n’ont pas de famille, d’amis, d’emploi ou d’autres engagements en dehors de l’espace Schengen sont plus susceptibles d’être considérés comme risquant de rester dans l’espace Schengen au-delà de leur période de visa respective de 90 jours, voire de demander l’asile.
  • La preuve du retour peut également être établie en fournissant des billets (remboursables) au départ de l’espace Schengen, en démontrant un itinéraire de voyage concret et en fournissant des motifs crédibles pour lesquels vous devez regagner votre pays à une date spécifique.
  • Par exemple, si vous commencez des cours à l’université à une date précise après l’entrée dans l’espace Schengen, cela peut également constituer une preuve de retour.
  • Si les autorités décident que rien ne vous retient en dehors de l’espace Schengen (c’est-à-dire que vous n’avez pas de famille importante, de vie sociale ou d’opportunités professionnelles dans votre pays d’origine), vous pourriez être considéré comme risquant de dépasser la durée de séjour autorisée, et par conséquent vous voir refuser un visa. 

Mensonge sur votre demande de visa Schengen

  • Votre visa Schengen sera rejeté s’il s’avère que vous avez menti dans votre demande.
  • Pour que votre demande soit acceptée, elle ne doit comporter aucun mensonge.
  • Il est conseillé de faire preuve d’honnêteté concernant la somme d’argent dont vous disposez, la destination de votre voyage et les personnes que vous connaissez dans l’espace Schengen.
  • Les personnes qui examineront votre demande vérifieront les informations présentées. Il est possible qu’elles appellent les personnes que vous avez citées en référence.
  • Bien qu’il puisse être tentant d’exagérer ou de falsifier des informations de votre demande, les demandeurs qui agissent de la sorte sont souvent démasqués et voient leur demande rejetée.

Documents manquants

  • Les demandes de visa Schengen requièrent la présentation de nombreux documents et supports obligatoires et supplémentaires ; l’oubli de l’un de ces documents peut entraîner le rejet de la demande de visa,
  • Par exemple, si vous ne présentez pas de preuve d’assurance médicale de voyage ou un autre document requis, votre demande risque d’être refusée.
  • En outre, si vous présentez tous les documents nécessaires mais que certains (ou même un seul) contiennent des informations peu claires, cela peut entraîner le rejet de votre demande.

Frais de demande de visa Schengen non payés

  • Veuillez noter que votre demande de visa Schengen ne sera pas traitée tant que vous n’aurez pas payé les frais de visa Schengen.
  • Le coût de base d’un visa Schengen est de 80 €. Pour en savoir plus sur les frais de visa Schengen, cliquez ici.

Visa Schengen refusé

  • Si vous avez reçu un tampon de rejet pour votre demande de visa Schengen, vous avez le droit de faire appel.
  • Si les détails de la procédure d’appel diffèrent d’un pays à l’autre, la procédure d’appel de base est la même pour tous : si votre demande initiale est rejetée, vous recevrez probablement une lettre standard de rejet de visa Schengen, qui contiendra des informations de base spécifiques au pays sur la manière de faire appel du refus de visa.
  • Les demandeurs qui font appel de leur rejet doivent envoyer une lettre à l’adresse indiquée dans leur lettre de rejet, en expliquant pourquoi ils considèrent que les autorités de conseil ont eu tort de rejeter leur visa la première fois. Veuillez ne pas fournir dans votre appel de nouvelles informations qui étaient exclues de votre demande initiale, car elles ne seront pas considérées comme pertinentes pour l’appel.
  • Le délai de traitement d’un appel de visa Schengen est généralement inférieur à 60 jours, bien qu’il puisse varier en fonction de votre demande.
  • Pour en savoir plus sur les appels de visa Schengen, cliquez ici.
  • Partager:

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Le nom et l'adresse e-mail sont des champs obligatoires.

Calculez la durée légale de votre court séjour dans l'espace Schengen

00

00

00

Nous contacter







    OR

    • Check-iconConseils sur les documents requis
    • Check-iconAide à remplir le formulaire
    • Check-iconRendez-vous pour soumission
    • Check-iconInformations multilingues
    • Check-iconService sans tracas
    • Check-iconAssistance en direct 24h/24, 7j/7